Envie de participer ?

Bonjour à tous ; Pour faire suite à mes deux sous-marins le HMS X24 et La Dorade j’ai trouvé un sous marin original doté de bonne performance entre autre sa vitesse qui a un record de longévité puisqu’il a tenu pendant 35 ans.et sans être chauvin il était français ! Ce sous-marin était le MARIOTTE aussi appelé « la brosse à dents »

Le  MARIOTTE (sous-marin) - par Pierre Deydier

Bonjour à tous ;

Pour faire suite à mes deux sous-marins le HMS X24 et La Dorade j’ai trouvé un sous marin original doté de bonne performance entre autre sa vitesse qui a un record de longévité puisqu’il a tenu pendant 35 ans.et sans être chauvin il était français !

Ce sous-marin était le MARIOTTE aussi appelé « la brosse à dents »

Ses caractéristiques étaient les suivantes :

Déplacement en surface 530,71 tonnes

Déplacement en plongée 627 tonnes

Longueur hors tout 64,75 mètres

Largeur au fort 4,30 mètres

Tirant d'eau 3,83 mètres

Propulsion 2 diesels Sautter Harlé à 6 cylindres de 700 cv

2 moteurs électriques de 500 cv

2 hélices

Vitesse en surface 14,26 nœuds

Vitesse en plongée 11,66 nœuds

Autonomie en surface 1050 nautiques à 10 nœuds

Autonomie en plongée 100 nautiques à 5 nœuds

Armement 4 tubes lance-torpilles de 450 intérieurs

2 torpilles de réserve

2 appareils de lancement Drzewiecki

Équipage 29 hommes

Ce sous marin conçu pour pouvoir accompagner les escadres sans les ralentir. Donc une motorisation diesel et deux arbres d’hélices et une forme hydrodynamique.

L’ingénieur de 1ère classe Charles Radiguer proposa les plans d’un sous-marin qui avait une flottabilité limitée et un haut franc-bord avant afin d’améliorer la tenue à la mer. Les formes étaient par ailleurs très affi nées dans le but de réaliser une vitesse importante. La silhouette du futur Mariotte Q 74 allait se voir affublée d’une partie grandement surélevée sur la moitié avant du bâtiment (briselames). Cet aménagement particulier allait donner à ce sous-marin le surnom de ‘’Brosse à dent’’. Radiguer fi t parvenir son projet au Ministre de la Marine Thomson qui l’accepta en décembre 1906. Construit par l’arsenal de Cherbourg le 30 mars 1908 il est lancé le 2 février 1911et mis en service en janvier 1913

 le 25 juillet 1915, il fait route dans le détroit des Dardanelles ; route reconnue par le lieutenant de vaisseau Fabre, commandant du sous-marin, lors d'un vol de reconnaissance en hydravion. Le lendemain, il longe la côte d'Europe et plonge pour traverser un champ de mines qu'il franchit sans incident. Lors de la remontée, le submersible est stoppé ; son hélice est prise dans un filet que les Turcs viennent de tendre en travers du détroit. Ne pouvant se dégager, ayant fait surface près d'un mine et sous le feu d'une batterie turque, il replonge mais est touché par un obus qui perce son kiosque et arrache une des manches d'aération. Le sous-marin est hors d'usage. Le commandant fait détruire les documents secrets et saborde son bâtiment avant d’ordonner son évacuation. L'ensemble de l'équipage embarque dans une chaloupe turque et est fait prisonnier. Trois sous-mariniers décèdent en captivité en Turquie.

 

Ebauche du plan du Mariotte échelle 1/53.75 longueur de la maquette 1205mm, largeur au fort 80 mm

Propulsion : 2 moteur 12V réductés à 1000t/minute regulés par un controleur

Ballast central poche souple 500cm3 avec pompe réversible commandé par 1 servo avec 2 micros contacteurs pour réaliser l’inversion de courant.

2 servos de commande des barres de plonger et du gouvernail à noter le gouvernail de proue pour faciliter les manœuvres.

1 récepteur 4 canaux en 41 mgH.

Ce plan sera actualisé au fur à mesure que je trouverai des éléments pour affiner son exactitude. Votre aide serait la bienvenue car je ne trouve pas d’éléments fiables pour le plan de pont.