Se connecter
News
Taranis - Episode 1 - par Jacques Monange

Taranis - Episode 1 - par Jacques Monange

il y a 6 mois

Toute l'association

Taranis - Episode 1 - par Jacques Monange

Clignotant et chenillard

Liminaire.

La radio Taranis dispose d’entités qui peuvent prendre deux états logiques (1 ou 0) matérialisant ainsi la présence ou l’absence d’un évènement (par exemple sortie ou rentrée d’un train d’atterrissage, consommation de courant supérieure ou inférieure à une certaine valeur, etc.).

Ces Fonctions Logiques Li sont accessibles dans le menu de la Radio ou par Companion (logiciel installé sur PC) et dans ce cas, se présentent ainsi :

 

En complément de la fonction classique de chronométrage
(compte ou décompte de temps de vol, d’utilisation d’une
fonction, etc.), le Chrono accessible dans la colonne “Fonction”
permet d’établir des temporisations qui, sous réserve de connexion
d’éléments ad hoc, permettront des réaliser des clignotants
ou autres types de basculement cadencés.
Nota : les éléments ad hoc feront l’objet d’un prochain article.

 

 

 

 

 

Procédure.

Faire défiler les items de la colonne “Fonctions” et choisir “Chrono” pour la ligne L1 du premier Inter logique.

colonne V1 donne la durée d’éclairage de L1
La colonne V2 donne la durée entre deux éclairages de L1.
Tout ceci dans le cas où les colonnes “Durée” et “Délai” sont à zéro.
Le départ du chrono peut être confié à un interrupteur (sélectionné
dans la colonne “Et supplémentaire”), par exemple “SG “.

Un délai non nul provoquera l’éclairage de L1 après un temps éga 
à la valeur entrée dans la colonne “Délai”, à compter de l’appui
sur SG. Le temps d’éclairage est égal à la différence entre la valeurl
de V1 et Délai. Si Délai est supérieur à V1, alors L1 ne s’allume plus.

Une durée non nulle provoquera l’éclairage de L1 pendant un temps
égal à la valeur marquée dans la colonne “Durée”.
L1 reste éteinte pendant un temps égal à : V1-Du+V2
Si Durée égale V1 +V2, alors L1 s’éteint en un flash.

 

Chenillard :

L’interrupteur logique vu ci-dessus ne concernait qu’une seule voie du récepteur.

Si on augmente le nombre de voies associées aux interrupteurs logiques on peut réaliser un Chenillard en combinant judicieusement les durées d’allumage et d’extinction de chaque voie.

Voici un exemple qui met en œuvre 4 voies du récepteur (il ne reste plus beaucoup de canaux pour voler !!).

Avec les valeurs mentionnées chaque LED s’allume lorsque la LED précédente s’éteint.

 

 

Tout ceci bien sûr peut être testé grâce au simulateur intégré dans Companion.

 

Jacques Monange

Voir toutes les news
publié par
auteur

Dernières vidéos

Prochains événements

Sélection photos accueilSélection photos accueilSélection photos accueilSélection photos accueilSélection photos accueil

Recherche

Prochains événements

Aucun évènement à afficher.

Détail de la météo en cliquant le jour